Association pour le recyclage des emballages légers et objets assimilés en métal
en | fr | nl

Notre solution

AREME propose une solution en trois étapes pour améliorer le recyclage de l’aluminium :

  1. Optimiser les installations techniques dans les centres de tri en vue de permettre le tri de tous les emballages en aluminium, même de petite taille.
  2. Etendre la communication détaillant la liste des produits acceptés dans le sac P+MC bleu.
  3. Envoyer ces petits emballages et objets assimilés vers une filière de recyclage adéquate.

Optimiser les installations techniques

Aujourd’hui, les sacs PMC qui arrivent au centre de tri sont ouverts et leur contenu trié sur taille par un trommel. Par conséquent, tous les petits objets sont immédiatement écartés et envoyés à l’incinération, y compris ceux en aluminium !

En installant un séparateur à courant de Foucault sur ce flux aujourd’hui incinéré, les centres de tri pourront y récupérer les métaux non ferreux. Cette technologie est déjà utilisée pour récupérer notamment les cannettes et les aérosols.

Un tel investissement serait qui plus est rapidement rentabilisé, car les centres de tri pourraient capter jusqu’à 90 % de tous les emballages en aluminium grâce à cette optimisation technique, selon une étude commanditée en 2019 par European Aluminium.

Et il serait judicieux de prendre en considération dès aujourd’hui ces adaptations visant à collecter et trier plus de petits emballages en aluminium. En effet, de nouveaux centres de tri seront opérationnels en 2021 dans le cadre du projet P+*, et nécessitent déjà des investissements techniques devant être rentabilisés sur plusieurs années.

Améliorer et étendre la communication

L’amélioration de la collecte des petits emballages en aluminium et objets assimilés ne peut se faire qu’en encourageant leur tri par les citoyens avec une communication simplifiée et claire. Nous proposons de :

  • Étendre les instructions de tri aux emballages et objets visés par notre projet.
  • Impliquer les marques concernées par le projet pour qu’elles mènent également auprès de leurs consommateurs une campagne de communication concernant les nouvelles instructions de tri pour les petits emballages en aluminium.

Une filière de recyclage adéquate 

Du fait de leur petite taille, les petits emballages et objets en aluminium nécessitent un traitement particulier afin d’optimaliser la récupération du matériau. Il est plus efficace de les traiter en premier lieu par pyrolyse. Cette technique porte les emballages à une température comprise entre 500 et 550°C dans une atmosphère pauvre en oxygène afin d’éviter la fusion de l’aluminium. La pyrolyse permet d’obtenir des granulats, des poudres ou des fragments d’aluminium, qui sont ensuite envoyés en fonderie.

Il est tout à fait possible de trier et recycler les petits emballages et objets assimilés en aluminium en Belgique si ces trois étapes sont respectées.

Notre équipe et les membres d’AREME collaborent étroitement avec Fost Plus afin d’évaluer la meilleure option technique et financière pour mettre en œuvre notre projet !

* Projet belge visant à élargir la collecte sélective à plus de déchets d’emballages en plastique.